Caroline Grangeon

RETOUR SUR LA FINALE FEMMES

Publié le Mis à jour le

On attendait une finale entre Noellie Boden et Caroline Grangeon, qui aurait été une revanche de la demi-finale du championnat de France vétérans +35 ans en mai dernier (remportée par Boden en 5 jeux). Mais la toujours jeune Marie-Pierre Guilbert en a décidé autrement. La joueuse de Saint-Cloud (ancienne numéro 5 française), a créé la surprise dimanche midi en sortant la tête de numéro 1 en demi-finale après une rude bataille longue de 5 jeux (9-11, 11-6, 11-6, 9-11 11-9).

IMG_3196

Grangeon, qui n’avait pas été testée jusqu’à la finale, partait favorite, d’autant qu’elle avait nettement remporté leur dernière confrontation au Stade Français en mars. Elle se méfiait néanmoins de la combativité de son adversaire, à raison. Les trois premiers jeux furent très disputés, et le sort de la partie aurait été peut-être différent si Guilbert avait converti ses balles pour mener 2-1. Manquant sans doute de fraîcheur après sa demi-finale, elle lâcha prise dans le quatrième jeu. Caroline Grangeon remporte donc son premier titre au White Open.

IMG_3322

Avec cette victoire, Grangeon conclut une belle saison : plusieurs victoires en tournoi (Stade Français deux fois, Val-de-Reuil et hier), et une belle médaille de bronze au championnat de France +35 ans. Seule ombre au tableau, la relégation du Stade Français en Nationale 2, néanmoins logique vu le niveau de la N1. Nous avons recueilli ses impressions juste après sa victoire :

« Comme je t’avais dit avant le match, elle court partout et ne lâche jamais rien. Elle ramène parfois des balles dans des positions improbables, et ça oblige à être toujours extrêmement vigilant. Les trois premiers jeux ont été très serrés, elle a eu des balles de jeu dans le troisième mais je suis parvenu à prendre le dessus par la suite.

IMG_3339

 En ce qui me concerne la saison prochaine, je vais bien me préparer physiquement en vue de mes deux principaux objectifs, les championnats de France vétérans, mais aussi le championnat d’Europe, que je vais disputer pour la première fois et qui d’après ce qu’on m’a dit est une très belle compétition.

J’ai commencé le squash assez tard, à 15 ans, à Challes-les-Eaux. Ma mère en avait marre de m’emmener à la danse et elle m’a poussé à faire du squash comme mon frère (rires). Je n’étais pas parmi les meilleures en jeunes, mais quand même dans le top 10 de ma catégorie. Pour des raisons personnelles, j’ai plus de temps pour jouer depuis deux ans et ça paie puisque je suis remonté au classement, d’ailleurs je pense que je n’ai sans doute jamais aussi bien joué (en 2005, elle avait atteint la 12ème place nationale et avait disputé le championnat de France 1ère série). Malgré mes problèmes aux genoux (3 opérations !), je fais mon petit parcours … »

Ne manquez pas notre résumé de la finale hommes, à venir dans les prochaines heures sur cette page. Ainsi qu’un entretien exclusif avec Camille Serme, le débrief du White Open 2016 et un florilège de photos.

Article de Jérôme Elhaïk

Photos Paul Orlovic

BOUQUET S’IMPOSE

Publié le Mis à jour le

On n’a pas osé vous refaire un titre avec « Bouquet final ». C’est le joueur du Jeu de Paume qui s’est imposé à l’issue d’une finale d’une excellente facture, particulièrement les deux premiers jeux.

Johan Bouquet bat Vincent Droesbeke 3 jeux à 0 13-11 11-7 11-6

IMG_3344

Caroline Grangeon a remporté le tournoi féminin en battant Marie-Pierre Guilbert 3 jeux à 1.

IMG_3322

A suivre dans les prochaines heures, plein de comptes-rendus, de photos, d’interviews etc. Restez connectés !

IMG_3363 IMG_3379

PRÉSENTATION DES FINALISTES DU WHITE OPEN 2016

Publié le Mis à jour le

FINALES FEMMES, 16h45

Caroline Grangeon (Stade Français, n°20 française) – Marie-Pierre Guilbert (Saint-Cloud, n°25)

thumb_IMG_3268_1024 thumb_IMG_3269_1024

Caroline Grangeon : « J’aurais préféré jouer contre ma copine Noellie parce que je ne l’ai jamais battue (rires). Je plaisante … Marie-Pierre, j’ai gagné 3-0 lors de notre dernière confrontation. Si je fais ce qu’il faut je pense que j’ai les armes, maintenant c’est une joueuse qui ne lâche jamais l’affaire. Ça a été une belle saison, et je suis venu pour gagner le tournoi. »

Marie-Pierre Guilbert : « Mon plan de jeu pour battre Caroline ? Je ne vais pas le dévoiler (rires) … L’un des mes objectifs en venant ici était de me maintenir au classement, pour les rencontres par équipes avec mon club de Saint-Cloud. Mais au final, je me suis vraiment amusé, j’ai eu de très bon matches. (Concernant ses incroyables qualités physiques à 50 ans). Je ne m’entretiens pas spécialement, mais j’ai toujours eu de bonnes qualités physiques naturelles. Outre le squash, je pratique le hockey subaquatique, moins traumatisant pour mes genoux que le footing. »

FINALES HOMMES, 17h30

Johan Bouquet (Jeu de Paume, n°7 français) – Vincent Droesbeke (Challes-les-Eaux, n°11)

Johan Bouquet

Vincent Droesbeke

Johan Bouquet : « Oui je sais qu’il s’est un peu blessé au cours de sa demi-finale, mais je ne veux pas y penser. J’ai une revanche à prendre par rapport à ma défaite 3-0 à Angers il y a quelques semaines. Mon objectif, c’est de prendre les commandes, et de ne pas attendre et voir. J’ai envie de montrer pourquoi je suis au niveau auquel je suis depuis toutes ces années. Mais aussi de prendre du plaisir, et de me faire une bonne séance de sport … »

Vincent Droesbeke : « Je me suis fait mal au psoas au troisième jeu de ma demi-finale contre Jérôme (Sérusier). Ce n’est pas très grave, maintenant je vais tout faire pour bien récupérer avant la finale tout à l’heure. C’est une finale, donc impossible de ne pas essayer de jouer. Surtout que je suis toujours invaincu à Oxygène … »

Article de Jérôme Elhaïk

Photos Paul Orlovic

DROESBEKE ESPÈRE UN BOUQUET FINAL …

Publié le Mis à jour le

… mais ce sera compliqué pour la tête de série n°2, qui même s’il s’est imposé en demi-finale contre Jérôme Sérusier, s’est blessé au psoas dans le 3ème jeu alors qu’il menait 2 jeux à 0. Même s’il est parvenu à conclure, reste à savoir s’il aura récupéré d’ici quelques heures. « C’est une finale, donc je vais essayer de jouer, nous a-t-il confié. C’est un problème qui m’arrive assez souvent, et là c’est la conséquence d’une séance physique (séries de 2000 m) que j’ai faite récemment.« 

IMG_3153

Crédit photo : Paul Orlovic

De son côté, Johan Bouquet s’est débarrassé de Lucas Rousselet en 4 jeux. Le jeune cristolien a démarré très fort dans le premier jeu pour mener 9-3, mais Bouquet sûr de son physique a commencé à le faire travailler et remonter à 9-10. Même si une faute directe permet à son adversaire de ravir ce premier jeu, il prend progressivement le dessus et remporte les 3 suivants : 11-6 11-6 11-5. Le n°7 français s’offre donc une deuxième finale consécutive au White Open, en espérant cette fois-ci monter sur la plus haute marche du podium.

IMG_3118

Crédit photo : Paul Orlovic

Chez les femmes, Marie-Pierre Guilbert a causé une petite surprise en sortant la tête de série n°1 Noellie Boden. Le score : 9-11 11-6 11-6 9-11 11-9. La logique a été respectée dans l’autre match, avec la nette victoire de Caroline Grangeon contre Magali Ballatore.

IMG_3212IMG_3231

On peut s’attendre à deux très belles finales en début d’après-midi au Club Oxygène.

LES DEMI-FINALES SONT CONNUES

Publié le Mis à jour le

On connait l’affiche des demi-finales du White Open 2016.

3

Dans le derby de l’US Créteil, Lucas Rousselet a sorti Camille Serme, 3 jeux à 0. La numéro 1 française a fait tout ce qu’elle a pu mais n’a pas pu trouver les solutions contre l’envergure et la défense impressionnante de son adversaire. Rousselet s’invite donc dans le dernier carré pour la deuxième année consécutive au White Open. Il retrouvera demain Johan Bouquet, qui l’a nettement battu le weekend dernier à Valenciennes. Le numéro 7 français s’est imposé sans trembler contre Sohail Khan, également 3 jeux à 0. « Mon objectif était de jouer le plus sérieusement possible afin de m’économiser en vue des matches de demain, nous a-t-il confié. J’ai tellement d’affection pour Sohail, que quand je joue contre lui je n’ai pas envie de le battre et je le regarde jouer … »

IMG_2931

Dans la partie basse du tableau, Jérôme Sérusier a logiquement sorti Josué Tresse 3 jeux à 0, même si le premier jeu a été très disputé. Il aura face à lui Vincent Droesbeke, qui ne lui a pas beaucoup réussi récemment. Le joueur de Challes-les-Eaux est venu à bout de Quint Mandil, à l’issue d’un match d’un excellent niveau (3 jeux à 1).

IMG_3029

Chez les femmes, la surprise est venue de Magali Ballatore qui s’impose à l’arrachée contre Ise de Bruyker, et qui retrouvera Caroline Grangeon demain. L’autre demi-finale mettra aux prises la tête de série n°1 Noellie Boden à Marie-Pierre Guilbert.

IMG_2854 IMG_2855

Résultats des quarts de finale :

Hommes

Johan Bouquet – Sohail Khan 3-0

Lucas Rousselet – Camille Serme 3-0

Jérôme Sérusier – Josué Tresse 3-0

Vincent Droesbeke Quint Mandil 3-1

Femmes

Noellie Boden – Audrey Fournier 3-0

Marie-Pierre Guilbert – Maud Bailly 3-0

Magali Ballatore – Ise De Bruyker 3-2

Caroline Grangeon – Myrianne Regis 3-0

Demi-finales (dimanche à partir de 11 heures) :

Johan Bouquet – Lucas Rousselet
Vincent Droesbeke – Jérôme Sérusier

Noellie Boden – Marie-Pierre Guilbert
Caroline Grangeon – Magali Ballatore

A venir, toutes les photos de la journée, ainsi que de nombreuses réactions des joueurs.

Photos : Paul Orlovic

LE WHITE OPEN, C’EST AUSSI ELLES

Publié le Mis à jour le

Comme tous les ans, nous aurons également un tableau féminin de qualité au White Open. Qui succédera à la jeune Julie Rossignol, lauréate en 2014 et 2015 ? Réponse dimanche soir.

Article de Jérôme Elhaïk

On se souvient que l’an dernier, la championne de France junior avait vécu un dimanche un peu particulier. Vainqueur sans trembler du White Open, Rossignol avait effectué un aller-retour express entre la finale et la remise des prix pour disputer le premier match de sa carrière sur le circuit professionnel à l’open des Pyramides. La compétition parait plus ouverte cette année, même si deux joueuses semblent légèrement au-dessus du lot : en premier lieu Noellie Boden, ancienne membre de l’équipe de France au début des années 2000, et qui a même côtoyé un certain Grégory Gaultier dans la première section sport études à Aix. Après s’être consacré à sa vie professionnelle, l’ancienne championne de France U17 a repris la compétition il y a quatre ans. Avec un certain succès, puisqu’elle a connu une saison 2015-2016 très fructueuse : qualification pour le championnat de France, médaille d’argent au championnat de France +35 ans (derrière Isabelle Stoehr) et une troisième place inattendue avec son équipe de Pessac en Nationale 1. Sa principale adversaire devrait être la joueuse du Stade Français Caroline Grangeon, qui avait causé quelques problèmes à Rossignol l’an dernier en demi-finale. Boden a certes remporté leurs deux confrontations cette année, mais la demi-finale du championnat de France vétérans en mai à Nîmes fût une rude bataille (photo ci-dessous).

13173663_10154294713971282_2071621351868083791_n

Crédit photo : FFsquash

Avant de penser à la finale, Boden devra d’abord éliminer soit Marie-Pierre Guilbert (multiple championne de France vétérans) soit la joueuse de Vincennes Maud Bailly en demi-finale. De son côté, Grangeon pourrait retrouver dimanche midi sa coéquipière Ise De Bruyker (qu’elle avait battue l’an dernier dans la petite finale), ou la joueuse de Val-de-Reuil Magali Ballatore.

Photos présentation O2 femmes

Crédits photo : Paul Orlovic / Nicolas Barbeau

Rossignol et Marty en finale, demis hommes en cours

Publié le Mis à jour le

Julie Rossignol et Elisabeth Marty se sont qualifiées pour la finale femmes en battant Caroline Grangeon et Ise De Bruyker (en 4 et 5 jeux).

Les demi-finales du tableau masculin sont en cours. Lucas Serme mène 2-0 contre Lucas Rousselet, tandis que sur le central ça bataille entre Johan Bouquet et Benoit De Mot. Premier jeu Bouquet 12-10.

IMG_8920  IMG_8906 IMG_8923IMG_8909

Crédits photo : Paul Orlovic